Accueil > actualités > Le capitalisme islamique = Le bénéf ça se divise et la réclusion s’additionne !
http://gulflabor.org/

Le capitalisme islamique = Le bénéf ça se divise et la réclusion s’additionne !

GULF LABOR est une Organisation d’artistes destinée à protéger les droits des travailleurs aux Emirats Arbes Unis. Ainsi, suite aux interdictions de voyager aux Émirats Arabes Unis à certains artistes et universitaires membres de l’organisation, des personnalités du monde de l’art ont demandé aux institutions des Émirats Arabes Unis ….!!!!! de s’associer aux autorités gouvernementales du pays…(belle blague !!!) afin de lever l’interdiction de voyager qui y pèse depuis peu sur les artistes et universitaires… ( http:///gulflabor.org )

La lettre, signée par 60 conservateurs, directeurs de musée et critiques d’art…(de part le monde..) fait suite à la récente interdiction d’accès sur le territoire à laquelle sont confrontés les artistes Ashok Sukumaran (Inde) et Walid Raad (Liban) ainsi que le professeur new-yorkais Andrew Ross, pour des raisons de « sécurité » non-spécifiées. Seulement, le capitalisme islamique est menacé dans ces fondements anti-prolétarien et réagit en bon élève en interdisant à nos activistes “marxiste” membres actifs de la coalition travailliste activiste Gulf Labor (www.gulflabor.org), humainement, cherchent à améliorer les conditions de travail “difficiles” sur l’Île de Saadiyat d’Abu Dhabi qui abritera bientôt le Guggenheim et le Louvre.

Le capitalisme islamique allié du capitalisme tout cours exploite le travailleur en lui subtilisant tout pour la simple raison que l’esclavage est toujours en vigueur dans cette partie de la planète…il suffit de faire un tour, là-bas, dans les monarchies islamiques, allez y pour voir, un voyage au Hadj suffit, Dubaï c’est plus loin… “Le travailleur est payé, dans la logique de l’économie classique, au minimum vital qui permet sa subsistance. Sous la pression d’un chômage permanent, les salaires seront toujours ramenés à long terme vers le salaire minimum.”*.

Et “Ce que coûte un ouvrier pour pouvoir travailler et le coût réel de son produit différent énormément.Un travailleur produit plus de valeur qu’il ne lui en coûte pour travailler et vivre lui et sa famille.”*…. Le capitaliste islamique “profite” de cette différence fondamentale pour construire son éldorado comme ailleurs, suivez l’argent.

Walid Raad et un groupe d’artistes, écrivains et d’activistes menent une campagne de mobilisation depuis octobre 2013 contre les conditions de travail et de vie déplorables de travailleurs immigrés construisant des édifices pour trois institutions artistiques occidentales de grand renom (le Guggenheim, le Louvre, le musée national Sheikh Zayed qui a été construit en coopération avec le Britih Museum) dans l’île Saadiyat d’Abu Dhabi dessinées par des architectes célèbres internationalement et payés avec des rémunérations mirobolantes.

La campagne fait appel à plusieurs artistes internationaux Doug Ashford, Doris Bittar, Sam Durant, Matthew Greco, Gulf Labor (organisation d’artistes destinée à protéger les droits des travailleurs ), Hans Haacke, Thomas Hirschhorn, Lynn Love, Guy Mannes-Abbott, Ashok Sukumaran, Naeem Mohaiemen, Walid Raad, Oliver Ressler, Andrew Ross, Yace Salloum, Ann Sappenfield et Gregory Sholette.

« Si le Guggenheim, le Louvre et le TDIC (Société d’investissement et de développement du Tourisme) étaient disposés à déployer autant d’énergie et de ressources pour sauvegarder les droits des travailleurs lors de la construction des musées sur l’île de Saadiyat que pour le recrutement des « starchitectes », construisant des merveilles d’ingénierie et l’achat d’œuvres d’art innovantes, leur fierté de construire la plus belle infrastructure dédiée aux arts au niveau international n’apparaîtrait pas comme des paroles en l’air. Abu Dhabi, ses habitants et ses travailleurs, mérite mieux que les immeubles avant-gardistes et les collections proposées par les musées les plus renommés dans le monde. Abu Dhabi mérite aussi le développement et la mise en application des lois sociales les plus progressistes pour les travailleurs en lien avec ces nouvelles institutions. Si les musées restent aveugles sur ce sujet, je peux espérer que les dirigeants cheikhs et leurs épouses en prendront conscience et bientôt. » Walid Raad

Le capitalisme islamique et la capitalisme sont alliés dans leur guerre contre l’ idéologie menaçante, LE MARXISME depuis plus d’un siècle…. Il y va de soi… “la classe bourgeoise détient le capital, et la classe prolétarienne ne dispose que de son travail”*… C’est à dire..rien même pas la religion, façonnée par le capitalisme islamique.

Synthèse Ouamer-Ali Tarik (alias OA)

 

______

 

*Citation de Marx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *