intra-muros :
Accueil > founoune (page 84)

founoune

Quels enseignements majeurs du scrutin municipal 2014 ? par Talbi Farid

1- « Le commencement de la fin » :  Pour l’essentiel, le naufrage du PS français signifie surtout le “commencement de la fin” de l’utilisation du clientélisme partisan, organisé comme moyen déterminant d’implantation électorale avec, au bout du compte, une récupération florissante de suffrages. Et propagande ininterrompue locale, par le …

Lire

Le chien et le journaleux … par Talbi Farid

Après le café de quinze heures pile poil, çà titille le cortex !. Tu sais, le journaleux de mes deux ou trois ou quatre, celui-là qui faisait dans la narration à sa façon, du fan vulgaire des rencontres de foot réformé à la mode de chez “nous-qu’on-a-gagné” : cris jouissifs …

Lire

STATUT ARTİSTİQUE ET POSTURES İNTELLECTUELLES par SAADI-LERAY Farid.

a) Divulguer les figures annexes du statut et faire tomber les masques,  Dégelé après un demi-siècle d’attentes et d’atermoiements, l’actuel agrément qui attribue depuis le 09 janvier 2014 une couverture sociale à l’ensemble des auteurs n’est que la partie  émergée d’un iceberg nommé statut. La locution même de statut est …

Lire

Éloa, ou la Sœur des anges par Tarik Ouamer-Ali

Éloa est l’un des premiers poèmes publiés d’Alfred de Vigny (1825), une épopée de 778 vers en trois chants. C’est presque trahir la beauté de l’œuvre que de n’en donner que des extraits (lien ci-dessous). Le poème d’Alfred de Vigny, à la mesure et à la dimension de l’œuvre du …

Lire

De “l’art indigène” à l’art algérien par Mustapha Orif

Racim, avec l’aide des grands orientalistes français, a introduit la perspective dans la miniature persane ; si les orientalistes admiraient l'”art musulman”, ils évoquaient toutefois son “retard” par rapport aux apports de la civilisation occidentale et encourageaient, dans le projet artistique de Racim, le développement d’un art oriental occidentalisé, démarche …

Lire

LE CITRON DE LA CONCORDE par Talbi Farid

On ne se refait pas !  Jadis ma mère traitait ses névralgies stratégiques, ses maux de forte ou mauvaise tête héréditaire, ses migraines domestiques d’épousée, en appliquant des quartiers de citron sur ses tempes, quartiers fixés par un foulard enroulé autour du crâne. Et grossièrement, frontalement noué, pleine face, bien …

Lire