intra-muros :
Accueil > à la une > Hommage à Lazhar Hakkar (1945-2013) au Musée des Beaux-Arts d’Alger

Hommage à Lazhar Hakkar (1945-2013) au Musée des Beaux-Arts d’Alger

L’exposition de Lazhar Hakkar, visible au Musée des Beaux-Arts d’Alger depuis le jeudi 9 Mai 2024, présente une partie de la collection personnelle de l’artiste, mise à disposition par son épouse, également diplômée de l’école des beaux-arts d’Alger. Cette singulière exposition organisée par le musée d’art moderne d’Alger (MAMA) rassemble une sélection d’œuvres remarquables couvrant la carrière de l’enfant de Frenguel, son village natal.

Natif de Khenchela et formé à l’École nationale des beaux-arts d’Alger, Lazhar s’est investi corps et âme dans la peinture dès les années soixante dix affichant un dynamisme créatif incessant et un raffinement technique croissant qui se manifestent à travers une diversité de supports artistiques tels que la toile, le papier, la céramique et le bronze. 

Dans ses compositions, Hakkar offre une plongée introspective dans les profondeurs de la mémoire humaine et les intrications des tensions sociales contemporaines. Son approche semi-abstraite, chargée d’une émotion brute et sincère, témoigne d’un engagement total envers son art, balayant les frontières entre le visible et l’invisible pour révéler une réalité filtrée mais authentique. 

Les figures humaines qui peuplent ses toiles, souvent présentées en solo, duo, trio ou groupe, semblent empreintes d’une complicité tacite, évoluant dans un univers où le temps semble suspendu, où l’atmosphère est imprégnée de persévérance et de solidarité indéfectible face aux tourments de l’existence.

Hakkar explore avec une sensibilité aiguë la question de l’identité, tant celle de l’individu que celle des collectivités, puisant son inspiration dans les lieux, les légendes et les personnages symboliques de son pays natal. Ses œuvres sont autant de témoignages poignants d’une humanité déchirée, dénonçant les artifices et les illusions qui caractérisent souvent la société contemporaine.

 

Lazhar Hakkar (Algérie / 1945 – 2013)
« “Qui témoignera pour nous ? Nos œuvres. Hélas ! Qui donc alors ? Personne, personne sinon… ceux qui nous aiment… Mais l’amour est silence ; chaque homme meurt inconnu.“(*)  Je me souviens de ce voyage, dans son village natal, un moment sans pareil, tout le long de ce pèlerinage nous avons évoqué les empreintes du temps et de la mémoire. C’est dans son douar à Frenguel et lieu de naissance que les souvenirs et les visages saturniens, marqués par les signes, se hissent hors du temps et dessinent son oeuvre à jamais. Son imaginaire chantait, dansait, sans cesse, son enfance et sa mère souvent à portée, les réminiscences du passé ont nourri son parcours. A la source de Frenguel nous avons bu les mots rêvés, nous avons partagé les poèmes assassinés. Il était porté par l’esprit de la terre, de sa terre, tel un conteur, tel un mage, il entonnait l’hymne de la lumière éternelle. Repose en paix Lazhar. » Tarik Ouamer Ali
Photo : Ouamer-Ali Tarik, mai 2011
Lieu : Douar de Frenguel (Khenchela, Algérie)
(*)Citation d’ Albert Camus
 

Son langage artistique, à la fois spontané et maîtrisé, oscille entre figuration et abstraction, créant des compositions fluides et lumineuses où la couleur joue un rôle central. Chaque œuvre est chargée d’une émotion palpable, invitant le spectateur à une introspection profonde sur sa propre existence et sur les grandes interrogations qui jalonnent le parcours humain.

À travers une palette variée de techniques et de matériaux, Hakkar façonne un univers pictural d’une richesse et d’une profondeur exceptionnelles, où la forme et la couleur se marient harmonieusement pour exprimer les nuances subtiles de l’âme humaine. Ses tableaux, empreints de mystère et de poésie, captivent le regard et invitent à une contemplation empreinte de réflexion et de méditation.

L’œuvre de Lazhar Hakkar transcende les limites de la représentation pour devenir une méditation profonde sur la condition humaine, un témoignage vibrant de la richesse et de la diversité des expériences qui tissent le tissu de la vie. À travers ses compositions empreintes de sensibilité et de subtilité, Hakkar nous invite à un voyage au cœur de l’âme humaine, où chaque toile devient le miroir de notre propre existence et de nos aspirations les plus profondes.

Rédation founoune

Référence bibliographique : Catalogue ” Traversée de la mémoire”.
Exposition de Lazhar Hakkar au Musée d’Art Moderne d’Alger.

 

« L’artiste se sert avec récurrence de la même clé, usant de son érudition de la forme dont il maîtrise si bien l’alchimie : des enveloppes humaines émergent de mondes multiples, silhouettes asexuées, processions déstructurées, qui se rejoignent en un point, en apparence quelconque, de la cosmogonie. L’artiste est avare de détails ; son souci n’est point d’exprimer l’histoire, mais d’en révéler l’Intemporalité, l’Éternité, l’Universalité. Cette forme humaine qui s’érige glorieusement en alphabet initiatique n’est pas chose nouvelle en art ; ailleurs et en d’autres temps, l’art sacré fit usage de semblables outils pour dire la vanité du réel, ce détail terrestre, et prôner la suprématie de l’essentiel, de la vérité, du divin ; plus tard, l’allégorie traduisit le même principe : doter l’Être du code de la connaissance suprême. La profonde virtualité du contexte, l’anonymat consenti des formes et tel que lorsque ici, la forme disparaît de l’espace, elle crée un subit effacement qui nous entraîne dans une autre dimension ; tandis que là, un visage lunaire surdimensionné effleure en arrière-plan la surface du dessin, nous aspirent, par-delà nous-mêmes, une autre issus. » Mahammad-Orfali Dalila

 
Extrait du catalogue d’exposition Printemps 
Lieu : Galerie LB (Dely Ibrahim, Alger)

 

 

LAZHAR HAKKAR
est né en 1945 à Khenchela et décédé au mois de septembre 2013 à Alger
Exposition personnelles
1972 : Union nationale des arts plastiques, Alger.
1986 : Musée des art orientaux, Moscou.
1991 : Musée national des Beaux-Arts d’Alger.
1991 : Galerie Squifa, Alger
1992 : Galerie Isma “Greffiti d’automne”, Alger.
1994 : Centre Mémoire d’image, Bordeaux, France.
1995 : Galerie Yahia, Tunisie.
1996 : Galerie Chérif Fine Art “Tintement du Silence”, Tunis.
1997 : Galerie Chérif Fine Art “Exposition Khémissa”, Tunis.
1998 : Centre Culturel Algérien, Paris.
1998 : Espace de Richelieu, Rond Point de Champ Elysées, Paris.
1998 : Bienvenue au monde 98, Forum des Halles Paris 1ère (Coupe du monde), Paris
1999 : Invité à la 65ème exposition de l’union des arts plastiques Saint Etienne du Rouvray, France
1999 : La Capitale Galerie, Paris
1999 : Centre Culturel Algéro-Américain, 21 dessins “Hizia” New York, USA.
1999 : Galerie Chérif Fine Art “Hymne au printemps”.
2000 : Galerie Isma “Regard”, Alger.
2001 : Galerie Chérif Fine Art “la grande vague”, Tunis.
2002 : Musée National des Beaux-Arts “Lumière”, Alger.
2005 : Regards de nuit Musée National des Beaux-Arts d’Alger.
2005 : Chambre du commerce de Milan, Galerie Passi Persuti Milano.
2006 : Galerie Art en liberté “Réminiscence”.
2006 : Galerie Chérif Fine Art “Voyages”, Tunis.
2006 : Ouverture de la galerie “L.B.” expo printemps.
2012/2013 : Exposition au Musée d’art Moderne d’Alger (MAMA)
Expositions Collectives
Plusieurs en Algérie et à l’étranger ; URSS, Chine, Tunisie, Bulgarie, Italie, France, Lybie, Japon, Allemagne, Pologne, Indonésie.
1974 : Rencontre des peintres arabes, Tunis.
1978 : Plein air international, Bulgarie.
1980 : Foire internationale d’art contemporain, Bari 1980.
1990 : IVe Anniversaire “Galerie Isma”.
1991 : Collection d’automne “Galerie Isma”.
1992 : Petits dessins deviendront grands “Galerie Isma”.
1994 : Artistes Modèles “Galerie Isma”.
1994 : 40e Année de Peinture algérienne à l’occasion du 40ème Anniversaire de la Révolution, Alger.
1994 : Galerie chérif fine art “Exposition Maghrebine”.
1994 : Galerie Milles Feuilles, Salon d’automne de la Marsa en hommage au peintre Moncef Ben Amor, Tunis.
1995 : Galerie Chérif fine Art Exposition orientalisme et Art Contemporain, Tunis,
1995 : Galerie Marsa “Abstraction”, Tunis 1995 salon de la Marsa, Tunis.
1996 : Galerie Isma “10ème” Anniversaire de l’OREF”.
1996 : Galerie Chérif fine Art “Exposition d’hiver”. Tunis.
1996 : 42e Anniversaire de Révolution Algérienne, Palais de la Culture, Alger.
1996 : Europ Art, Genève Suisse.
1997 : Galerie ChérifFine Art “Exposition Patrimoine”, Tunis.
1997 : Inauguration de la galerie “La BOHEME”, Tunis.
1997 : Galerie Mille-Feuilles “MARINE”, Tunis.
1998 : Galerie Mille-Feuilles “Sauguine”, Tunis.
1998 : Fête de l’humanaité, Paris.
1998 : Signe de vie d’espoir, Espace 1789, Saint Ouen, France.
1998 : Le “Peuple Algérien au Cœur”, siège de la C.G.T, Paris.
1998 : Déclaration universelle des droits de l’homme, Paris.
1998 : Galerie ChérifFine Art “Patrimoine”, Tunis.
1999 : “Signe de vie, Signe d’espoir” dix jours pour l’Algérie, Limay, France.
1999 : Capitale Galerie, exposition de dessins, Paris.
1999 : Expo Union des Arts Plastiques de Saint Etienne du Rouvray, Rouen, France.
1999 : ST Art 99 Foire International d’Art Contemporain, Strasbourg, France.
2000 : Galerie Andalousia, à l’occasion des jeux méditerranéens, Tunis.
2001 : Galerie Top action Expo Internationale “Rencontre à Alger”, Alger.
2001 : Galerie ChérifFine Art “été Méditerranéen”, Tunis.
2002 : Galerie ChérifFine Art “Expo d’hiver”, Tunis.
2002 : Galerie Top action “Expo dessins”, Alger.
2004-2005-2006 : Galerie spacio Venise.
2006 : Galerie ChérifFine Art.
2006 : Festival International de Mahrez, Tunisie.

Intervention

Réalisation d’une fresque-fontaine en céramique à la résidence de l’Ambassade d’Algérie en Tunisie.

Éditions
Réalisation à l’atelier à Fleur de Pierre, Paris, d’un porte-folio de treize 13 lithographies origineles intitulées, “Lumière”.
Réalisation d’une lithographie, intitulée “Miroir” de 76 x 56 cm.
Réalisation lithographie, intitulée “A la source” de 16 x 24 cm.
Réalisation d’une sérigraphie Artistique, intitulée “Les enfants aux cœurs”.
Musée National des Beaux-Arts, Alger ; Catalogue “Lumière” et Catalogue “Regard de nuit”.
Galerie “L.B” expo Printemps
Collections publiques
Œuvre au Musée National des Beaux Art d’Alger.
Œuvre au Musée d’Art moderne de Tunis (Ministère de la Culture).
Œuvre acquises par la ville de Tunis. Ville de Saint Etienne du Rouvray, Rouen, France. Ville d’Alger.
Collections particulières
En Algérie, en Tunisie, en France, en Allemagne, aux, État-Unis d’Amérique, en Italie, en Chine