Accueil > à la une > la 14e édition du festival Raconte Art à Ath Ouabane (Tizi Ouzou) du 24 au 31 juillet 2017

la 14e édition du festival Raconte Art à Ath Ouabane (Tizi Ouzou) du 24 au 31 juillet 2017

Le coup d’envoi de la 14e édition du festival Raconte Art sera donné le lundi 24 juillet 2017. Cette nouvelle édition, qui se déroulera au village Ath Ouabane, dans la commune d’Akbil, promet d’être très riche en activités culturelles, dans pratiquement toutes les disciplines de l’art.

Le programme de ce festival itinérant, qui s’étalera sur une semaine complète, est affiché dans la journée d’hier par les organisateurs. Des concerts musicaux, des pièces de théâtre, des projections cinéma, de la peinture, des performances artistiques, des expositions, des rencontres littéraires et autres ateliers de différentes natures sont au menu de cette manifestation qui se veut unique en son genre en Algérie. L’ouverture de cette nouvelle édition, qui sera tenue sous le thème «Pour que nul n’oublie le chemin», se fera le lundi à 16h avec un récital de la troupe de la chorale et une animation de musique traditionnelle avec la troupe Idhebalen d’Ath Ouabane.

Ces deux prestations seront suivies par le point inaugural du festival. Une intervention graphique de Denis Martinez intitulée Dda Mammeri a dit, à la placette du village. Durant la même soirée, à 22h, une projection du long métrage Krim Belkacem, réalisé par Ahmed Rachedi, est prévue sur le même lieu. Un grand nombre d’artistes, d’écrivains et autres personnalités nationales fera le déplacement au village Ath Ouabane, situé sur les cimes du majestueux Djurdjura, pour prendre part à cette nouvelle édition. Durant les six matinées qui s’en suivront, une rencontre quotidienne avec un auteur est prévue de 10h à midi à l’école primaire du village. Ainsi, les participants auront à rencontrer des écrivains algériens et étrangers. «Nous compterons notamment parmi nous, les éditions APIC, Barzakh, Dalimen, Sefraber, Alfa, Koukou… Nous avons aussi le plaisir de confirmer la participation de l’association le Petit lecteur d’Oran qui vient avec son bibliobus initier et encourager à la lecture les petits comme les grands», affirment les organisateurs. Début des après-midi, des projections de courts métrages et des ateliers seront animés dans un grand nombre d’activités artistiques, éducatives et de loisir.

Une quarantaine d’ateliers de dessein, de théâtre, de cinéma, de photographie, de littérature et autres seront tenus par des animateurs algériens et étrangers. Le vendredi 28 juillet sera marqué par d’intenses activités. Ainsi, en plus de la rencontre littéraire matinale, il sera organisé, Ulzuz n tlawin n At wa3van (marché des femmes du village), pour vendre les productions de la saison, par l’association Asurif. Ce marché est tenu depuis quelques années dans ce village à chaque saison. Des femmes issues de ce village organisent un marché pour vendre les récoltes de leurs potagers, des produits du terroir et des objets artisanaux.

En début de soirée, un hommage sera rendu au monument de la littérature algérienne, l’écrivain et anthropologue, Mouloud Mammeri, à l’occasion du centenaire de sa naissance. A 19h, sera organisé le grand carnaval Ayredien, un carnaval qui remonte très loin dans les traditions amazighes. Durant la même nuit, à 22h, un grand concert auquel prendront part les trois chanteuses Mucat, Amel Zen et Yahet Zerrouk, sera donné dans la cour de l’école primaire. La clôture de ce festival sera faite le lundi matin à la placette du village, avec, comme à son inauguration, Denis Martinez et une troupe Lekhwan (troupe traditionnelle de chants religieux), de la région.

A noter que pas moins de 400 participants venus des quatre coins d’Algérie, mais aussi de l’étranger, seront pris en charge par le village Ath Ouabane durant cette manifestation. Les organisateurs affirment qu’un grand nombre de demandes de participation n’a pu être accepté, pour défaut de places et de moyens limités dont ils disposent. Ce festival, initié par le grand peintre algérien Denis Martinez, et organisé par la ligue des arts cinématographiques et dramatiques de la wilaya de Tizi Ouzou, est devenu une référence vu sa particularité et son succès qui ne cesse d’augmenter au fil des éditions. L’année dernière, cette manifestation s’était tenue au village Ath-Zellal, dans la commune de Souamâ. Elle a connu, comme toutes les autres éditions, un succès retentissant. Des dizaines d’artistes nationaux et étrangers ont pris part à cette édition.

Page Facebook : Raconte Arts 2017

Source : le temps d’Algérie
https://letempsdz.com