Accueil > actualités > Adolf Hitler l’artiste ?
détail couverture ouvrage d'Eric-Emmanuel Schmitt "La Part de l'autre".

Adolf Hitler l’artiste ?

Dans ses jeunes années, Adolf Hitler avait cherché à s’inscrire à l’Académie des Beaux-Arts de Vienne, mais sa candidature avait été rejetée au motif d’un “manque de talent”. Persévérant, il avait continué à peindre en copiant des scènes de cartes postales qu’il vendait aux touristes entre 1909 et 1914 ; ses peintures sont longtemps restées cachées et furent tardivement rendues publiques.

Dans Mein Kampf, il écrit : « Cinq années pendant lesquelles je dus, comme manœuvre d’abord, ensuite comme petit peintre, gagner ma subsistance, maigre subsistance, qui ne pouvait même pas apaiser ma faim chronique. Car la faim était alors le gardien fidèle qui ne m’abandonna jamais, la compagne qui partagea tout avec moi. »

C’est à partir de 2006 que des aquarelles d’Adolf Hitler sont vendues aux enchères provoquant de vives polémiques médiatiques, mais aucune action en justice ne semble possible car les peintures ne contiennent aucune allusion au nazisme ou à l’antisémitisme. Elles ont été pour la plupart peintes avant l’engagement politique de Hitler. Durant la même année une des œuvres de jeunesse de Hitler est vendue pour 11 000 euros, par la maison allemande de vente aux enchères Weidler. La même année, vingt-et-une autres de ses toiles sont achetées en Grande-Bretagne pour 118 000 livres. En avril 2009, treize autres tableaux trouvent acquéreur pour 95 589 livres (107 645 euros) en Grande-Bretagne, et le , à Nüremberg, haut-lieu des grands rassemblements nazis, la maison Weidler vend deux aquarelles attribuées à Hitler pour respectivement 14 000 et 18 000 euros. En 2016, des aquarelles et des dessins réalisés par Adolf Hitler se sont vendus aux enchères par la maison Weidler en Allemagne pour près de 400 000 euros. Et toutes les autres œuvres en vente, réalisées entre 1904 et 1922 ont trouvé acquéreur.

“La Part de l’autre” roman de Éric-Emmanuel Schmitt paru en 2000, en résumé : « 8 octobre 1908 : Adolf Hitler est recalé. Que se serait-il passé si l’École des beaux-arts de Vienne en avait décidé autrement ? Que serait-il arrivé si, cette minute là, le jury avait accepté et non refusé Adolf Hitler, flatté puis épanoui ses ambitions d’artiste ? Cette minute-là aurait changé le cours d’une vie, celle du jeune, timide et passionné Adolf Hitler, mais elle aurait aussi changé le cours du monde… ».

Source Net.

 

 

 

Laisser un commentaire