Accueil > actualités > © Eric Pougeau (France)
Eric Pougeau

© Eric Pougeau (France)

Insultes sur plaques mortuaires : Fils de pute – Salope – Pédé – Enculé – Putain d’ta race – Merde.
Ecriture d’enfant sur feuilles d’écolier : Se mutiler – Se suicider – Assassiner – Torturer.
Les 10 commandements sous forme d’ordonnance : Tu te branleras face caméra, 1 matin, 1 soir. Tu sodomiseras ton père, 1 matin, 1 soir.
Correspondance fictive de parents pour leurs enfants : Les enfants, Nous allons vous chier dans la bouche. Vous êtes notre chair et notre sang. A plus tard. Papa et maman.
Mot d’une mère pour ses enfants : Mes chéris, Quand papa et maman mourront, vous serez seuls puis vous mourrez aussi. A ce soir, Maman : Vaporisateur d’urine avec étiquette : Pour maman. 

Eric Pougeau frappe fort avec les MOTS ! Des mots inscrits sur divers supports qu’il s’approprie, pour y véhiculer rage, insulte et rire. Déjà quand il était guitariste des Flaming Demonics (groupe noise culte parisien du début des années 90, proche de Sister Iodine, Hems, Deity Guns, Cut the navel string …), Eric Pougeau martelait en live sa guitare d’une façon très incisive et tendue. En privé il est plutôt du genre posé et discret.

« (…) Mon travail repose sur la réflexion, le doute puis la mise en forme d’une pensée. Tout vient de mon vécu, sans doute de mon âme ou ce qu’il en reste. Je ne m’intéresse pas à la petite cuisine des artistes. Ce qui est important pour moi c’est la rencontre avec un travail, pas la manière dont il a été conçu. Je me fous de savoir si les punks savent ou pas jouer de leurs instruments. (…) Les artisans qui exécutent mes pièces se marrent et sont souvent contents de participer à la conception d’un travail qui repose sur la rage, l’insulte, le rire… » Affirme l’artiste

source : http://www.foutraque.com/

Laisser un commentaire