Accueil > actualités > FERMETURE du CONSERVATOIRE d’ALGER

FERMETURE du CONSERVATOIRE d’ALGER

Bien avant la fin de l’année scolaire, instruction a été nommé pour vider le conservatoire d’Alger au profit des services de l’Assemblée Populaire Communale de la Casbah qui squattent déjà les lieux, occupant depuis des années le Rdc et les deux premières étages de l’immeuble destinés aux activités culturelles depuis son affectation durant la période coloniale. Le conservatoire occupe les deux dernières étages.L’action de délogement sans affectation est digne des bidons villes, les instruments ont quitté en coup de vent les lieux, selon un professeur en exercice au conservatoire.

La musique et la culture n’ayant pas de place dans la tête des Trufiants politiques et citoyens voilà pourquoi je ne suis pas étonné.

Pour rappel, la période du FIS a eu raison du conservatoire d’Alger puisque les espaces ont été squatté par des familles islamistes durant le règne du Front Islamique du Salut (FIS). La musique étant Haram, pas plus tard à l’école publique la prof d’éducation islamique a bien mentionné que la musique est haram et que seul le bendir et la zorna compte. Le travail de nettoyage des cerveaux des enfants fait partie des activités ludiques du soir pour remettre les batteries à zéro, demain est un autre jour.

C’est à l’Assemblée Populaire Communale de la Casbah de vider les lieux et de remettre les clés au profit de la musique, la danse, le chant.

Les islamistes ont eu raison de cet espace de rayonnement culturel.

Photo source page du conservatoire :

https://www.facebook.com/conservatoir

 

Laisser un commentaire