Accueil > founoune annonces > voir annonce

voir annonce


Infos annonceur
Contact lcdca
: sucy-en-brie, val de marne, france
Visiter le site web
: 18
Détails de l'annonce
Les éditions Le Chercheur d'Arbres : mettre en circulation un théâtre d'aujourd'hui
Au travers de ce 7e livre, la ligne éditoriale Les Editions Le Chercheur d'Arbres poursuit son engagement à mettre à disposition de tous des œuvres fortes, expressives et dont les thématiques sont contemporaines. Mes veines comme des guirlandes électriques l'illustre particulièrement puisque ce monologue ouvert et lyrique interroge le lecteur-spectateur sur « ses moyens à pouvoir rendre davantage présents les absents (dont les morts), ces "bannis de notre époque", ces contrariétés errantes adressées à notre quête de plaisir empreinte d'immédiateté » nous expose avec conviction R. Moulu. Et c'est lors de ce processus que "la" protagoniste s'apercevra que, s'il elle veut compter à leurs yeux, elle se devra au travers d'elle-même d'honorer la vie, se réanimer - dans le sens de "se ressusciter" - en quelque sorte... Serions-nous tous dévitalisés (comme des fantômes) ? devient alors la question adressée au lecteur, membre du peuple des vivants.

Régis Moulu, un dramaturge efficace dont la poésie est saisissante et "imprégnante"
Le texte a été écrit de manière à être résolument efficace et original : l'ensemble se lit donc très facilement, l'émotion de plus en plus exacerbée faisant office de suspense. Parce qu'elle est sous la forme d'un monologue particulièrement oralisé et joliment poétisé, cette œuvre présente la qualité d'être agréable à lire en plus d'être captivante de par son thème qui, fondamentalement, nous concerne tous : comment redonner du sens et de la chair à nos vies et à nos chers disparus ? Le genre théâtral devient idéal pour traiter ce sujet puisqu'il n'a de cesse, par nature, d'interroger et d'explorer les ressorts des dédoublements réussis (personne/rôle), des représentations renforcées et du symbolique visant la magie. L'auteur agence tout cela avec finesse. Et sa singularité poétique s'apprécie au travers de l'émergence d'univers oniriques, des belles images et des trouvailles hors du commun (sens de la formule, associations d'idées originales) qui frappent les mémoires et les tréfonds de notre inconscience.

L'histoire : une femme aux prises avec "sa nécessité de transcender toute perte"
« Olivia (unique protagoniste) ne se sent plus seule face aux vraies questions qui nous taraudent (identité, place à accorder à ses émotions, capacité à bien vivre l'amour et la mort, sens qu'on donne à l'existence...) depuis qu'elle a décidé de désirer les défunts au point de tout faire pour les rendre présents. Cette gageure se réalisera progressivement au prix de quelques hallucinations non vérifiables, déraisons et rêveries ! Cette histoire est par conséquent le prétexte à exposer aux lecteurs tous les moyens dont nous disposons pour "reconnecter les morts" en pensée, Olivia, elle, s'en trouvera fort envoûtée, jusque dans sa chair... un peu comme si ses veines étaient devenues des guirlandes électriques ! » nous précise l'auteur.

Extrait - Tangente 24 (page 44)
Olivia. – oh ! oui, toi qui me hantes, quand je t'imagine, j'ai l'aubergine à zéro !
et tu es partout, drôle d'hidalgo !
et plus précisément au cœur de mon vertige ! [...] Elle défaille un instant.
 Et tu te sers de la matière pour me parler ! et tu me parles ! et tout se jazze au
point où tu tentes de t'introduire dans le trou de serrure de mes pupilles,
– eh oui ! tu viens d'y arriver ! c'est que tu es motivé !
– oh ! comme je crois en toi et comme j'aime tes caresses diligentées,
ces assauts à peine perceptibles ! tu es l'assurance même que je vais transpirer,
et tout de suite après, je transpire ! bravo et merci pour cette overdose de vérité !
– (exaltée) eh, toi, l'inséminateur furieux, sauras-tu aussi me remettre un sacré
coup de crayon là où je suis gommée ! car j'entends bien rallier les beaux et les
grands résolus, les indomptables, tous ces pratiquants de l'euphorie minérale !
– oh ! prodigieux comme vous m'inspirez ! votre religiosité me bouffe, alors faisons
de suite quelque chose ou calmez-moi ! oui, calmez-moi en m'apparaissant de façon plus nette et plus rapide ! Puis elle choit, essoufflée.

Bibliographie de Régis Moulu (parmi ses 17 ouvrages)
- Les Forgeurs d'étoiles, poésie, éd. Unicité, 2013
- Tes traits attrayants, poésie, Publications Mairie de Fontenay, 2012
- La vraie magie, c'est de léviter, théâtre, Le Chercheur d'Arbres, 2009
- Cœur mayonnaise, poésie, éd. Hélices, 2008
- Le vitrail aime la chair, théâtre graphique, Le Chercheur d'Arbres, 2008
- Tout recommencer sur Titan, théâtre, éd. L'Harmattan, 2006
- Garder son élan, jeter son couteau, théâtre, éd. L'Harmattan, 2005

Biographie de l'écrivain
Régis Moulu commence à écrire très jeune. Afin de nourrir son œuvre et de la mettre au présent, il multiplie les expériences littéraires et scéniques en étant poète, comédien et un metteur en scène qui fonde sa propre Cie de théâtre. Il exerce aussi les métiers de professeur de théâtre, formateur en communication et animateur d'ateliers d'écriture en région parisienne où il réside.

Références et chiffres
Éditions Le Chercheur d'Arbres,
collection "Les orfèvres du théâtre contemporain", n°2
Parution : mars 2016 - 108 pages
ISBN : 978-2-9521440-6-3 / Prix : 15 €
Se le procurer aussi et très rapidement
par la Cie du Chercheur d'Arbres au 06 69 36 17 63
et via le site : http://regis.moulu.free.fr/boutique.htm
Cette annonce a été vue 24 fois.