Accueil > actualités > LA SOCIETE DES BEAUX ARTS D’ALGER
Sahouli Abderrahmane et Belkahla Mustapha

LA SOCIETE DES BEAUX ARTS D’ALGER

Est une école qui privilégie la qualité en permettant au plus grand nombre possible de s’inscrire, elle permet aussi aux talents d’émerger, aux artistes de se découvrir et aux rouvres de se diversifier.

Cette “vénérable” institution a formé des générations d’artistes, plasticiens, musiciens et surtout de fins miniaturistes, prise dans la tourmente de l’histoire, elle n’a pas cessé de disparaître, pour renaître de ses cendres, splendeurs et misères ont été son lot.

Ses valeurs morales artistiques ont nourri et nourrissent des sensibilités écloses, ou en formation.

Ecole itinérante installée initialement à la place Emir Abdelkader, dans une veille bâtisse depuis sa création, la Société des Beaux Arts d’Alger continuait à prodiguer le savoir artistique, la culture et l’art sous forme d’un club restreint, compte tenu de la conjoncture et des priorités du début de l’accession à l’indépendance. ,

Mais au fil des temps, des hommes de lettres et des arts y ont façonné l’art et la manière d’enseigner.

Mr BOUDALI Saur, l’homme de lettres,

Mr SAHOULI Abderrahmane, le Peintre,

Mr KHODJA Youcef, le Musicien

Mr BELKAHLA Mustapha, le Miniaturiste……

Ont insufflé à la formation artistique une nouvelle dynamique fonctionnant suivant un modèle classique. La Société des Beaux Arts innove et s’enrichit par de nouvelles filières, nouveaux outils de travail, et d’autres ambitions dépassant sa vocation première d’offrir la “bonne éducation”.

L’école privilégie la qualité en permettant au plus grand nombre possible de s’inscrire, elle permet aussi aux talents d’émerger, aux artistes de se découvrir et aux rouvres de se diversifier.

De part le nombre d’élèves inscrits annuellement, l’école permettait aux amateurs de l’art et aux sensibilités talentueuses d’inscrire leur nom dans le patrimoine culturel contemporain.

Des élèves férus d’art y transitaient chaque année sans distinction de classes, des vocations naissaient et sont entretenues, des talents se confirmaient à l’ombre protectrice de ses murs.

SAHOULI Abderrahmane, Issiakhem M’Hamed, HAMCHAOUI, BENCHEKH, Aïcha HADDAD, OUADAHI, NEDJAR, BELKAHLA Mustapha, BOURDINE, Zina AMOUR, SARRY, BOUSLA, CHEGRANE, DOUADI, OULHASSI, etc sont quelques uns des noms connus dans le monde des arts plastiques sortis de cette école.

Laisser un commentaire