Accueil > in-vitro > Le Schtroumpf est Numide !

Le Schtroumpf est Numide !

Pour preuve, il est exposé au Musée Cirta (Constantine, Algérie) avec un ensemble d’objets découvert lors de fouilles archéologiques. Les objets exposés, portent la marque de l’atelier Numide “CAUDA” ( période Numide / 202 av. J.-C. – 46 av. J.-C)

La série de bande dessinée belge créée par Peyo en 1958 racontant l’histoire d’un peuple imaginaire de petites créatures bleues logeant dans un village champignon au milieu d’une vaste forêt….

La série ne serait-elle rien d’autre qu’une autre forme d’imposture ? ou bien plagiat ça fait plus élégant ?

A suivre.

Les royaumes maures et numides

 

A titre d’information

La Numidie est un ancien royaume berbère (202 av. J.-C. – 46 av. J.-C.) qui se trouvait dans le nord de l’actuelle Algérie et débordant jusqu’à l’extrémité ouest de l’actuelle Tunisie et l’est de l’actuel Maroc jusqu’au Moulouya.

La Numidie est un ancien royaume de l’Afrique septentrionale, correspondant à l’Algérie; la Mulucha (Moulouia) le séparait de la Maurétanie à l’Ouest; le Tusca (ruisseau de Tabarka), du territoire carthaginois, qui forma ensuite la province d’Afrique (aujourd’hui Tunisie). Au Sud, la région saharienne était occupée par les Gétules. Les Numides étaient divisés en tribus, dont les deux principales étaient, au IIIe siècle, les Massyli et les Massaesyli, formant deux royaumes séparés par l’Ampsaga (oued el-Kebir, entre les Sept Caps [Seba-Rous] et Djidjelli); les premiers à l’Est., les seconds à l’Ouest. Le nom de Numides dérive du mot nomade et fut donné par les Grecs. La cavalerie excellente de ces peuples était leur principale force militaire. Ils ignoraient encore le chameau, qui ne fut introduit qu’à l’époque des Ptolémées, et d’abord vers la Cyrénaïque, mais ils possédaient l’éléphant, qu’ils domestiquaient, chassaient la gazelle, l’âne sauvage, l’autruche, le lion, très abondants. Les principales ressources végétales étaient l’olivier, l’oranger, le ricin arborescent, le dattier. Les marbres veinés de Numidie furent les plus recherchés à l’époque impériale.

Les Numides subirent la domination des Carthaginois, qui avaient été d’abord leurs tributaires à leur arrivée en Afrique. Ils échouèrent dans plusieurs tentatives pour secouer ce joug, et furent forcés de servir dans les armées de Carthage. L’intervention des Romains dans la lutte entre Syphax, roi des Massésyliens, et Masinissa, roi des Massyliens, amena, en 203 av. J. C., le triomphe de ce dernier, qui demeura roi de toute la Numidie, et eut pour successeur son fils Micipsa, en 148. Jugurtha, que Micipsa, son oncle, avait institué son héritier conjointement avec ses deux fils, Adherbal et Hiempsal, fit périr ces deux princes et s’empara du royaume. Il soutint contre les Romains, par son or et par ses armes, une guerre mémorable, et leur fut livré en 106 par son beau-père Bocchus, roi de Maurétanie, qui reçut en récompense de cette trahison le pays des Massésyliens. Cette partie occidentale de la Numidie fut réduite en province romaine en 42. Une portion de la Numidie orientale fut réunie à l’Afrique propre, et deux petits-fils de Masinissa, Hiempsal Il et Mandrestal, régnèrent sur les restes de la contrée. Ils eurent pour successeur Juba, fils de Hiempsal, qui prit parti pour Pompée contre César, et fut vaincu par ce dernier à Thapse, en 40. Son royaume devint une province romaine. Tacfarinas, chef numide, se souleva, en 17 de notre ère, contre la domination de Rome; mais il fut défait et tué dans une bataille en 24.

A l’époque romaine, quand la région occidentale fut rattachée à la Maurétanie et la Numidie réduite au pays des Massyli, les principales villes furent : avec la capitale Cirta (Constantine), son port de Rusicade (auj. Skikda), Hippo Regius (près d’Annaba), Tabraca (Tabarka), Theveste (Tebessa), Lambaesa, Thamucadis (Timgad), Bulla Regia, sur le Bagradas (Medjerda), Sicca Veneria (le Kef), etc.

sourcehttp://www.cosmovisions.com/ChronoNumidie.htm

 


photo : Ouamer-Ali Tarik (2010)

Laisser un commentaire