Accueil > édito > MİSES AUX POİNTS SUR UN “DÉBAT-RASÉ” par Saâdi-Leray Farid, sociologue de l’art
Khedda Mohamed et Denis Martinez

MİSES AUX POİNTS SUR UN “DÉBAT-RASÉ” par Saâdi-Leray Farid, sociologue de l’art

Extrait : “Lorsque le mardi 06 octobre 2015, l’ex-professeur de la Faculté d’Alger (Nadjet Khedda) reliera (au Centre d’études diocésain) les Éléments pour un art nouveau et autres Feuillets épars liés, elle aura également à tourner la page des mots-griefs récemment utilisés pour souligner que si Denis Marinez s’est engouffré au sein de l’ “École du signe”, c’est uniquement grâce au viatique conceptuel de son ex-compagnon de vie. Devenu l’incognito du service enseignant, l’esseulé d’un univers endocentrique sans héritiers, ce dernier ouvrait en mars 1967 une fenêtre de tirs contre l’un des principaux leaders d’Aouchem, pourfendait la “plongée fanonienne” de celui qui le présentera en 1964 à Jean de Maisonseul (le premier directeur du Musée des Beaux-Arts d’El-Hamma), donnera de sa personne en assumant de 1963 à 1994 les rendez-vous pédagogiques assignés au niveau de l’École nationale puis supérieure des Beaux-Arts de la capitale et restera un modèle pour nombre d’aspirants aux registres de la modernité plastique. Rentrés en filiation de façon à tracer à leur tour un sous-champ, ils s’identifieront ou s’apparenteront à un visage porteur puis élargiront un déjà-là initiatique insuffisamment analysé”…..

Lire article en cliquant sur le lien suivant :

Lien : www.founounes.com/document/Regardcroise.pdf

Auteur : Saâdi-Leray Farid, sociologue de l’art

Laisser un commentaire