Accueil > contributions (page 2)

contributions

Les “Beaux-Arts” en Algérie : quand la méprise remplace la maîtrise par Saâdi-Leray Farid.

La page Wikipédia affectée à l’École supérieure Beaux-Arts d’Alger situe d’emblée  son ouverture à l’année 1843 et non 1985, une méprise dont profitent quelques ex-élèves mentionnant discrètement au sein de leur biographie faire partie intégrante de ses diplômés alors qu’ils appartenaient en réalité aux promotions précédentes, soit à une institution …

Lire

“TRİSTES TROPİSMES” par Saâdi-Leray Farid

Un certain nivellement des genres et valeurs s’est amorcé dans le champ pictural  algérien au début puis au milieu de la décennie 80, grâce notamment à l’ouverture successive  du Centre culturel de la wilaya d’Alger (novembre 1981) et de la galerie “İssiakhem” (octobre  1985).  Le premier espace permettra d’étaler les …

Lire

“Algérie, l’Archipel des vagues illusios, ressacs démobilisateurs et écueils couperets” par Saâdi-Leray Farid

Partie intégrante de la “Saison Africa 2020” (ajournée à cause de la crise sanitaire),  l’exposition du Fonds régional d’art contemporain (FRAC) d’Orléans (Centre-Val-de-Loire) Alger, archipel des libertés délimite l’aperception historique au Festival panafricain de 1969  et au “Hirak” de 2019. Depuis le 03 juin 2021, elle occupe de la sorte …

Lire

Les mardis c’est permis : Palpitations picturales par Neila Djedim

Ce soir, en observant une image de champs de coquelicots, j’ai pu ressentir des frissons. Attention ! De bons frissons ! Cette image contrastée entre l’herbage et le carmin des fleurs a su remuer en moi des émotions qui étaient enfouies. Pourtant, dans ce tourbillon de sentiments paradoxaux agréable et inquiétant, une …

Lire

Mort lente et déclin de l’École des Beaux-Arts d’Alger par Saâdi-Leray Farid

Le 20 décembre dernier, Malika Bendouda, la ministre du “Chouchou patrimoine” et du “Couscous roulé en famille”, déclarait à l’occasion de l’ouverture annuelle des établissements artistiques que leur cursus devait dorénavant répondre aux exigences économiques de l’heure, soit correspondre aux objectifs de la culture entrepreneuriale. Cette perspective lucrative et managériale …

Lire

ILS SE CACHENT POUR S’ETEINDRE par Amel Djenidi

Décembre arrive, c’est la fin. La nuit est des plus longues de l’année. Que la nuit est froide! Et quelle année ! Une année de confinement, de séparation, d’isolement. Nous nous sommes retrouvés dans une situation inédite de devoir faire attention à des choses auxquelles ne nous prêtions pas attention. …

Lire

IMMIGRATION ET EMIGRATION : BUTIN OU BRÛLOT ? par Talbi Farid

“En cette période d’automne, le confinement aidant, la symbolique de la fable sur la fourmi, s’est vérifiée. Une philosophie dont “founoune” s’ est toujours nourrie ; Nous avons trouvé dans nos archives une chronique de 2017,  jamais éditée de Feu Tabli Farid, un écrit toujours d’actualité ceci nous permet de …

Lire