Accueil > in-vitro

in-vitro

Myriam Marzouki : « Ce qui nous regarde » ?

« Ce qui nous regarde » est une pièce de théâtre mise en Scène par la Tunisienne Myriam Marzouki qui y aborde des thèmes sensibles, ceux du voile et de la femme, notamment.  Les spectateurs glissent de séquences en tableaux. Un voyage, élaboré autour de la danse et de la …

Lire

Le Projet des Parcs Culturels Algériens (PPCA)

Le Projet des Parcs Culturels Algériens (PPCA) est l’intitulé du projet initial portant sur la « Conservation de la biodiversité d’intérêt mondial et utilisation durable des services écosystémiques dans les parcs culturels en Algérie », s’inscrivant dans le cadre de la coopération internationale entre l’Algérie et le Fond Mondial pour l’Environnement, il est cordonné par …

Lire

LE PAPYRUS WESTCAR

Du nom d’un voyageur britannique, Henry Westcar, qui le rapporta d’Égypte vers 1824 et le laissa à sa nièce, Miss Westcar, est un manuscrit que cette dernière offrit à Karl Richard Lepsius, l’égyptologue, philologue et archéologue Allemand en 1838. À la mort, le manuscrit fut enregistré à l’Ägyptisches Museum de …

Lire

Ces gens qui passent … n°3 par Talbi Farid

Le chikungunya, la dingue, la malaria, la paranoïa qui saisit l’esprit du maraudeur au dessus du désert des huiles minérales maudites, le bacille d’Ebola, « la ghouma » , choléra , des malheurs ancestraux au patrimoine des non-dits de la mémoire commune , la maîtrise retorse du verbe dans la …

Lire

MARQUE POSTHUME À SONIA par Saâdi-Leray Farid

Dans un pays au fort pouvoir patriarcal, la comédienne Sakina Mekkiou, prénommée affectueusement Sonia, a, dès l’âge de 17 ans, défié la domination tutélaire, s’est dès lors départie du carcan familial pour profiler son identité singulière sur les planches du 4ème art, s’émanciper intellectuellement au fil des représentations, gravir les …

Lire

Et Beloufa créa Nahla …. par Saâdi-Leray Farid

1962 et 1979 sont les deux chronotopes majeurs de la postindépendance. Si le premier correspond à la plongée immanente amorcée chez des artistes en phase avec la désaliénation fanonienne, le second synchronise le retour aux sources de salafistes en quête d’ancrages essentialistes susceptibles de servir d’incubateurs à leur future recomposition …

Lire

Pierre Savorgnan de Brazza, le colon !

Contrairement aux résistants algériens morts au champ d’honneur au début de la colonisation française en Algérie dont les cranes sont toujours séquestrés par la France au Muséum national d’histoire naturelle (MNHN). L’officier de Marine Pierre Savorgnan de Brazza, explorateur italien, naturalisé français s’est offert un mémorial a plus de 10 …

Lire

Performance en signalétique, performers en indignité par Mansour Abrous

L’Institut national supérieur de musique, sur instruction du président de la République , sera baptisé, du nom d’un artiste égyptien, compositeur de la musique de l’Hymne national algérien. Le ministère de la culture est étranger à cette décision. Il est par extension étranger à la culture dans son acception politique, …

Lire