Accueil > in-vitro

in-vitro

İl n’y a pas de Révolution en Algérie par Saâdi-Leray Farid.

Comme partout ailleurs, le pays de l’Émir Abdelkader entretient ses mythes, régulièrement ceux des décennies 60-70, incubateurs du slogan “Alger, la Mecque des révolutionnaires” que l’artiste tunisien Mohamed Ben Slama reprendra en intitulé d’un documentaire (2017) remémorant “L’âge d’or de la diplomatie algérienne”.  Devenu en juin 1963 son plus juvénile …

Lire

Le Hirak : L’intensité créative par Saâdi-Leray Farid

Recommandation. İntense depuis le 22 février 2019, le Hirak (mouvement populaire) a dès lors vu naître une flopée de caricatures, fresques, pochoirs, graffitis, picturo-graffitis, freedom walls (murs de la liberté), collages, pancartes, banderoles et affiches (avec ou sans slogans et jeux de mots) illustrant la conscientisation politique renaissante de la …

Lire

Pourquoi les hommes et les femmes voient l’art différemment ?

La revue Psychology & Marketing récemment publié une étude dont les résultats ont montré que les femmes et les hommes ont tendance à interpréter l’art différemment. Lors de l’étude en question, il a été demandé à 518 hommes et femmes de regarder les peintures et de lire les biographies de …

Lire

Myriam Marzouki : « Ce qui nous regarde » ?

« Ce qui nous regarde » est une pièce de théâtre mise en Scène par la Tunisienne Myriam Marzouki qui y aborde des thèmes sensibles, ceux du voile et de la femme, notamment.  Les spectateurs glissent de séquences en tableaux. Un voyage, élaboré autour de la danse et de la …

Lire

Le Projet des Parcs Culturels Algériens (PPCA)

Le Projet des Parcs Culturels Algériens (PPCA) est l’intitulé du projet initial portant sur la « Conservation de la biodiversité d’intérêt mondial et utilisation durable des services écosystémiques dans les parcs culturels en Algérie », s’inscrivant dans le cadre de la coopération internationale entre l’Algérie et le Fond Mondial pour l’Environnement, il est cordonné par …

Lire

LE PAPYRUS WESTCAR

Du nom d’un voyageur britannique, Henry Westcar, qui le rapporta d’Égypte vers 1824 et le laissa à sa nièce, Miss Westcar, est un manuscrit que cette dernière offrit à Karl Richard Lepsius, l’égyptologue, philologue et archéologue Allemand en 1838. À la mort, le manuscrit fut enregistré à l’Ägyptisches Museum de …

Lire