Accueil > chronique > Sauver les gens ? par Talbi Farid

Sauver les gens ? par Talbi Farid

Sauver les gens bien malgré leur ignorance et entêtement , c’est bien ce qu’il advient parfois, en désespoir de cause, dès lors ou le moribond pratique une automédication contre indiquée qui précipite à l’évidence sa fin vie ou bien , quand son sort est malgré lui confié aux charlatans du coin, incompétents notoires et de mauvais conseil car avides de vendre opportunément ” leurs services m’derhines” à l‘occasion. L’occasion qui peut faire le larron bien sûr ! ne serait-ce que développer des services et emplois tout à fait inutiles, par ci par là, mais adroitement liés à une grande préoccupation générale incontestable.

Le bon truc dans le fourre-tout, au bon moment, au bon endroit en quelque sorte ! « Vance mon frère, vance ! » Comme pour la Réforme du Sport Socialiste de 1976 .

Voilà que la qasba d’Alger n’arrête pas d’être l’objet de projets et plans inopérants de restauration du site. Après maintes initiatives finalement toutes vouées à l’échec, sans implications personnelles responsables comme toujours semble-t-il, mais bien onéreuses au budget de l’Etat. Jusqu’à quand cette mauvaise série mettant en lice des scénarios apparemment réchauffés, inopérants. Comme un remake de « Charlot et le Kid », l‘enfant pour briser des vitres et, à distance prudemment, Charlot en vitrier pour pourvoir opportunément au remplacement.

Dans cette perspective du changement dans la continuité , les propositions de solutions étudiées et réalisations effectuées plus à perte qu’à profit jusqu’à présent, paraissent totalement dénuées d‘intérêt. Même comique .

Farid Talbi
facebook.com