Accueil > actualités > SENS ET RESPONSABILITÉ #2 : QU’EST-CE QUE LA CITOYENNETE ? par Aïmane EL BAKKALI KASSIMI

SENS ET RESPONSABILITÉ #2 : QU’EST-CE QUE LA CITOYENNETE ? par Aïmane EL BAKKALI KASSIMI

Dans son acception politique et politisée, souvent galvaudée, la citoyenneté voudrait qu’un individu soit d’abord un serviteur d’une communauté politique autonome, souvent dépossédé de sens critique permettant de créer de la valeur et entravant l’affirmation de l’individualisme, ou ce que décrivait C. Jung comme le processus d’individuation. Au delà de cette conception réductrice, la citoyenneté serait une sorte de double mouvement interdépendant, celui de l’homme dans sa singularité et sa propre quête de sens d’une part et d’autre part, celui de l’homme dans son besoin intrinsèque de relation, d’appartenance et de reconnaissance de la part d’un système social cohérent et servant de contenant à cette quête de sens individuel.

Le système éducatif, notamment l’école, devrait être la pierre angulaire de cette alchimie qui contribuerait à promouvoir cette forme de citoyenneté dès le plus jeune âge. Pour cela, voici quelques questions que nous devrions nous poser en tant que porteur de cette transmission : que savons-nous des enfants que nous accompagnons ? Que savons-nous de nous-mêmes ? Quelle visée avons-nous sur eux ? Et comment nous dépouiller de notre vouloir titanesque à leur encontre pour laisser advenir leur « Je » ?

SENS ET RESPONSABILITÉ #2
Jeudi 17 octobre 2019 à 19h30
/
QU’EST-CE QUE LA CITOYENNETE ?
par Aïmane EL BAKKALI KASSIMI
/
Modératrice : Ghizlaine Chraibi

Aïmane EL BAKKALI KASSIMI
Psychothérapeute, conférencier, consultant en développement personnel et auteur. Membre de WAPCEPC (World Association for Person Centered and Experiential Psychotherapy and Counselling)
Diplômé de l’ENCG-Settat en 2006, il poursuit ses études en administration à l’Université de Sherbrooke-Canada pour se spécialiser en Marketing.
Après quelques missions de conseil en Marketing au Québec, il rentre en 2009 au Maroc pour travailler dans le cabinet d’études de marché TNS. Il est débauché quelques mois après par un de ses clients, Centrale Danone, où il intègre l’équipe Marketing en tant que chargé d’études. Il devient deux ans après responsable communication média.
Il démarre par ailleurs en 2010 un parcours d’enseignant vacataire en Marketing dans différentes écoles de commerce.
En 2014, il décide d’opérer un tournant dans sa carrière en démarrant une formation de psychothérapeute qui l’a poussé à démissionner de Centrale Danone et commencer une expérience d’enseignant en école primaire. Cette expérience pédagogique l’a aidé à faire le rapprochement entre la psychothérapie et la pédagogie et à s’inspirer d’un certain Carl Rogers qui fut l’un des grands artisans de ce rapprochement.
Aujourd’hui, il continue d’opérer en milieu scolaire en tant que psychothérapeute qui travaille sur une approche centrée sur l’enfant (inspirée de Carl Rogers) dans l’accompagnement de l’enfant et tout le système qui l’entoure (Parents, éducateurs, …)
Il exerce également la psychothérapie en cabinet privé et anime des conférences, formations, tables rondes et groupes de parole sur des thématiques autour du développement personnel, des neurosciences et de la psychopédagogie au profit d’écoles, d’entreprises ou toute autre entité où la relation humaine est au cœur du fonctionnement.
En 2019, il publie son premier ouvrage « Pour une école bienveillante au Maroc » pour tenter de mettre la relation au cœur de la question éducative.

H2/62.26
espace d’art et culture
au coeur de Casablanca

61, AVENUE HASSAN 2
20100 CASABLANCA
MAROC