Accueil > Tag Archives: Talbi Farid

Tag Archives: Talbi Farid

Les “Beaux-Arts” en Algérie : quand la méprise remplace la maîtrise par Saâdi-Leray Farid.

La page Wikipédia affectée à l’École supérieure Beaux-Arts d’Alger situe d’emblée  son ouverture à l’année 1843 et non 1985, une méprise dont profitent quelques ex-élèves mentionnant discrètement au sein de leur biographie faire partie intégrante de ses diplômés alors qu’ils appartenaient en réalité aux promotions précédentes, soit à une institution …

Lire

L a culture en question par Talbi Farid

Tu ne comprends vraiment pas pourquoi, sauf pour le raï admirable de succès mérité à l’international , (merci Hakim Larouci !), donc pourquoi les musiques et arts singulièrement populaires , algériens /algérois , ne parviennent toujours pas à faire « école », trouver une place naturellement méritoire au soleil de …

Lire

Ces gens qui passent … n°3 par Talbi Farid

Le chikungunya, la dingue, la malaria, la paranoïa qui saisit l’esprit du maraudeur au dessus du désert des huiles minérales maudites, le bacille d’Ebola, « la ghouma » , choléra , des malheurs ancestraux au patrimoine des non-dits de la mémoire commune , la maîtrise retorse du verbe dans la …

Lire

La révolution Auguste Renoir par Talbi Farid

Et si Auguste Renoir n’avait pas été affligé de polyarthrite, aurait-il pratiqué sa passion de l’art pictural, avec tant , d’acharnement de discernement, d’émotion, sagacité, se réinventer ? Pour réussir à s’exprimer malgré tout, au moyen de techniques  personnelles adaptées à ses handicaps, et émerveillements toujours intacts du mouvement fugace, …

Lire

Founoune : véritable brassage intergénérationnel florissant par Talbi Farid

L’instant est important. Car “Founoune” engage, dès à présent, une nouvelle phase de développement qui lui permettra de s’imposer plus d’exigences qualitatives et, dès lors élargir le public de puristes en quête d’un art maghrébin à peine ressuscité. Cet art populaire qui, quoique plein d’espoir, ronronnait ventriloque, pauvre de lui, …

Lire

Talbi Farid / Dépeindre, « la mission de l’art n’est pas de copier la nature, mais de l’exprimer » (1ère partie)

Je m’adonne à la peinture avec d’autant plus curiosité et de  d’intérêt qu’un jour s’est accomplie, par là, une rencontre  avec une activité ouverte à ma quête d’absolu. Raison pourquoi  je n’ai donc jamais cru devoir me fourvoyer dans le dédale conventionnel  de l’étude de l’art, ni solliciter de conseils  …

Lire