Accueil > actualités > Un milliard d’euros de tableaux saisis par les nazis découverts !

Un milliard d’euros de tableaux saisis par les nazis découverts !

Un milliard d’euros de tableaux saisis par les nazis découverts à Munich, environ 1 500 peintures de maîtres parmi lesquels Picasso, Chagall ou Matisse ont été découvertes dans un appartement à Munich. Selon l’hebdomadaire allemand Focus, les œuvres d’une valeur inestimable auraient été confisquées par les nazis ou vendues par des Juifs persécutés. Dans le détail, l’appartement abritait 1.406 œuvres (dessins, aquarelles et lithographies), dont 121 sont encadrées. Parmi celles-ci des Picasso, Chagall, Renoir, Toulouse-Lautrec, Courbet, Matisse, Macke, Dix, ou encore Liebermann.

Le journal affirme que la police était déjà venue en 2011 dans l’appartement du fils du collectionneur d’art Hildebrand Gurlitt qui aurait acheté les œuvres entre les années 1930 et 1940. Le fils octogénaire, Cornelius Gurlitt, était soupçonné d’évasion fiscale lorsque la police s’est intéressée à lui. En effet, le 28 février 2012, les douanes ont perquisitionné l’appartement de Cornelius Gurlitt, qui avait été contrôlé en septembre 2010 dans un train allant vers la Suisse avec 9.000 euros en liquide. Malgré la légalité du transport d’une telle somme, les douaniers s’intéressèrent à ce retraité et s’aperçurent qu’il n’était inscrit dans aucune localité, ne disposait d’aucun numéro fiscal, ne payait pas de cotisations sociales et ne recevait aucune retraite.

Ces chefs d’œuvres étaient cachés au milieu de boîtes de conserve dans une des pièces sombres de l’appartement. Cornelius Gurlitt a vendu quelques-unes de ces œuvres lui permettant de subvenir à ses besoins. Malgré une grand-mère juive, son père était devenu un personnage important du Troisième Reich en raison de son expertise et de son vaste réseau. Le ministre de la propagande d’Hitler, Joseph Goebbels, avait mis Gurlitt en charge de l’exportation de l’art considéré comme de l’art dégénéré — par opposition à l’art officiel prisé par Hitler. Ces derniers ont massivement pillé des œuvres et des collections dans toute l’Europe pendant la Seconde Guerre mondiale ; confisquant plusieurs pièces à des juifs ou les obligeant à les vendre à des prix très bas. Plus de 100.000 peintures ont été saisies de 1940 à 1944. Beaucoup de ces oeuvres ont été restituées, mais certaines n’ont jamais refait surface.

Après la Seconde Guerre mondiale, le collectionneur sut se défendre de ses accointances suspectes en mettant en avant ses origines juives et sa non-appartenance aux organisations du Reich. Il affirma également avoir aidé des juifs et des artistes persécutés en achetant leurs biens. Alors que certains trouvent « scandaleux » que l’Etat allemand n’expose pas les oeuvres sur Internet pour que les propriétaires légitimes puissent facilement les réclamer, mardi, le procureur général du parquet d’Augsburg (Bavière) a indiqué qu’elles ne seraient pas exposées car cela pourrait, selon lui, être contraire à l’intérêt des propriétaires.

Un des tableaux retrouvés d’Henri Matisse appartiendrait à Paul Rosenberg — grandpère d’Anne Sinclair, ex-femme de Dominique Strauss-Kahn — qui avait été obligé d’abandonner sa collection lorsqu’il avait fui Paris.

L’affaire surgit parallèlement à l’enquête menée dans des musées néerlandais révélant que 139 oeuvres des collections de ces institutions — dont un Matisse et deux peintures de Kandinsky — auraient été volées par les nazis. Selon certains experts, il ne faut pas exclure que d’autres tableaux soient conservés par Cornelius Gurlitt dans un endroit connu de lui seul. Actuellement, les seules charges qui pèsent sur Cornelius Gurlitt sont liées à des présomptions de fraude fiscale.

Source Net