Jaoudet Gassouma expose à la galerie Ezzou’art « D’qiqa 19 ».
Vernissage : Le samedi 02 octobre à partir de 15h
Période : du 02 au 21 octobre 2021





Facebook





Lazhar Hakkar est né le 13 décembre 1945 à Khenchela et décédé le 19 septembre 2013 à Alger. Il est reconnu comme le peintre de la mémoire en Algérie. Lazhhar a étudié à l'École des beaux-arts d'Alger de 1963 à 1966. Il a obtenu le troisième prix de peinture organisé par l'École des beaux-arts en 1967, le deuxième prix de la ville d'Alger en 1972 , en 1976, le grand prix de la ville d'Alger.  Il traite de plusieurs thèmes dans ses peintures, comme la richesse de la culture algérienne, et pose plusieurs questions sur le social, l'humain par rapport à l'ontologie. Le peintre a vécu 10 ans à Sidi Bou Saïd durant les années 90, une période marquée par une expression picturale lumineuse. Sa dernière exposition, intitulée « Traversée de la mémoire », s'est tenue en 2013 au Musée public national d’Art moderne et contemporain d’Alger. Parmi ses chefs-d’œuvre : Reggane, Afin que nul n’oublie !  La Traversée de la mémoire, Hizia ainsi que de magnifiques portraits de femme Chaoui, le porte folio de lithographie "lumière", le triplé maghrébin et ses miniatures à l'image de Frenguel, Consortium, Ils reviennent... Consacrent sa maturité picturale.